Championnats d’Afrique de judo (Dakar) : Le budget pas encore bouclé !

(CHALLENGE SPORTS) – La 42ème  édition du championnat d’Afrique de judo seniors prévue du 20 au 23 mai se déroulera en terre sénégalaise. Le complexe sportif Dakar Aréna de Diamniadio a été retenu pour servir de site. Ainsi,  238  combattants ont déjà confirmé leur présence. Mais le comité d’organisation peine toujours à boucler le budget estimé à 690 millions.

Dakar sera la capitale du judo du 20 au 23 mai prochain. Le comité local assure que toutes les dispositions seront prises pour la réussite de cette compétition qualificative aux prochains Jeux Olympiques de Tokyo. Ainsi de l’avis du président de la Fédération plus de 200 personnes ont déjà confirmé leur présence.

«Nous allons organiser les 42es championnats d’Afrique de Judo seniors du 20 au 23 mai. Il faut savoir que ces championnats seront le dernier événement qualificatif en Afrique en vue des Jeux Olympiques de Tokyo. C’est la raison pour laquelle nous pensons qu’on aura beaucoup de participants. Il y a déjà 238 athlètes qui ont confirmé leur participation», a déclaré Babacar Makhtar Wade.

A deux semaines de l’ouverture de la compétition, le budget n’est pas encore bouclé. Pour le président de la FSJDA, le comité a besoin de 690 millions pour la réussite de cette compétition. «Les moyens ne sont pas totalement en place, mais on pense que d’ici là tout sera mis en place », a-t-il ajouté. Avec cette pandémie et par mesure de sécurité, les délégations seront dans un bulle une fois à Dakar. « Il existe un protocole sanitaire qu’on est obligé d’appliquer à toutes nos compétitions internationales. Les délégations lorsqu’elles arrivent, elles doivent être testées pour nous assurer qu’il n’y a aucun cas qui pourrait intégrer la bulle », a-t-il annoncé.

Pays hôte, le Sénégal sera représenté par 18 combattants. «Pour ce qui de l’équipe nationale du Sénégal, le nombre maximum d’athlètes qu’on pouvait avoir est 18, 9 chez les dames et 9 chez les hommes. Il faut savoir qu’il y a 7 catégories et on nous permet de doubler deux catégories », poursuit Babacar Wade.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code