Me Augustin Senghor : “On a dépensé au bas mot 100 millions pour le stade Lat-Dior”

(CHALLENGE SPORTS)- Il a fallu une véritable lutte pour que le stade Lat Dior de Thiès soit homologué par la Confédération africaine de football.  A en croire Me Augustin Senghor, la Fédération sénégalaise de football (FSF) a dépensé au moins 100 millions pour « retaper » l’infrastructure.

« La Fédération a pris ses responsabilités. On aurait pu ne pas le faire et se dire que c’est l’affaire de l’Etat. Il s’est trouvé une situation exceptionnelle ou nos stades sont fermés comme Léopold Sédar Senghor. Sur les moyens propres de la Fédération, on a refait la pelouse. Après les matchs du mois de juin, les joueurs se sont plaints. A juste raison sur la pelouse. On a choisi une entreprise, Grégori International, qui a fait les pelouses au Cameroun. On a mis à niveau tout ce qui est matériel d’entretien du stade. Pour ne pas que cela se gâche après un à deux matchs », a fait savoir Me Augustin Senghor.

Dans l’urgence et avec la pression de la Confédération africaine de football (CAF), la fédération sénégalaise de football n’avait presque pas le choix. Il fallait décaisser, en attendant la réaction de l’Etat.  « A la suite de la dernière mission de l’inspecteur de la Fifa, il nous a dit qu’il ne voulait plus voir du sable autour du terrain. C’est-à-dire la main courante ? Là également, on s’est engagé à peu près une cinquantaine de millions pour faire du gazon synthétique autour en plus du dallage extérieur que l’Etat doit faire. Aujourd’hui, l’homologation est assortie de conditions à remplir.  La qualité optimale, nous l’aurons au mois d’octobre. On a dépensé au bas mot 100 millions. Aujourd’hui, on est autour de 650 millions sur les comptes de la Fédération L’Etat a promis de nous rembourser », a ajouté Me Senghor.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code