Alfred Gomis (Rennes) : “J’ai progressé et je travaille beaucoup…”

(CHALLENGE SPORTS)Désormais sous les couleurs du Stade Rennais, Alfred Gomis va rencontrer dimanche Dijon, son ancien club, lanterne rouge du championnat français (L1). Une rencontre particulière pour le portier international sénégalais. Dans un entretien accordé à Ouest-France, l’ancien du SPAL (Italie) affirme qu’il se donnera à fond pour permettre à son équipe de repartir avec les trois points.

  Alfred, vous jouez contre votre ancien club…Un match particulier pour vous ?

Ce sont de bons souvenirs. Après ça reste un match de foot et pendant 90 minutes on ne sera plus amis. On se respectera. Ils sont dans le dur, mais ça ne veut rien dire car, on a vu contre Nice, ils ont réussi à gagner. Ça doit être une alerte pour nous.

Est-ce qu’il y a un danger de relâchement quand on affronte une équipe relégable ?

Ça fait un bon moment qu’on est focus sur nous et pas trop sur l’adversaire. Ça nous a permis de faire des bons résultats. On va continuer ainsi.

Qu’est-ce qui a changé dans l’équipe depuis quelques semaines ?

Le changement d’entraîneur, ça remet tout en question. Notre condition physique en général est mieux aussi. Et mentalement on est ensemble, on joue les uns pour les autres.

Dimanche, vous aurez devant vous une charnière expérimentale, qu’est-ce que ça change ?

Pas grand-chose honnêtement. On s’entraîne tous les jours ensemble. Peu importe qui va jouer, même s’ils auront moins d’expérience que Nayef et Damien. On se connaît bien, on connaît les qualités des uns, des autres. Une bonne communication et on va avancer ensemble.

Vous restez sur deux clean-sheet de suite, est-ce un plus de confiance ?

Les clean sheet ce n’est pas seulement grâce à la défense centrale et au gardien. C’est collectif, ça part des attaquants quand on n’a pas le ballon. C’est eux qui déclenchent le pressing. Si on est costaud sur le plan défensif, c’est grâce à tout l’effectif même aux remplaçants qui entrent avec de bonnes attitudes pour défendre le résultat.

Est-ce que vous pouvez nous expliquer ce qu’il s’est passé sur l’action du but refusé à Angers ?

C’est une situation de jeu où je pouvais faire différemment. Mais une semaine après c’est inutile de revenir là-dessus, le temps est passé. L’arbitre a pris sa décision.

Après des débuts difficiles, comment vous sentez-vous à Rennes ?

Je me sens bien, au début j’ai eu des soucis physiques qui ont duré pas mal de temps. Après les résultats sont en train d’arriver.

Dans quel secteur avez-vous progressé depuis votre arrivée ?

Ici à Rennes c’est une façon différente de s’entraîner. Je travaille beaucoup et j’ai progressé sur la façon d’affronter les attaquants en contre un. On ne l’utilise pas beaucoup en Italie. C’est une technique qui peut être utile. Je le travaille encore beaucoup. Ça me donne une autre solution pour arrêter les frappes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code