CHRONIQUE BALLE DE MATCH : Hommage aux buteurs.

(CHALLENGE SPORTS) – Sadio Mané ayant inscrit son centième but cette semaine, balle de match, pour lui rendre hommage, va s’intéresser aux joueurs dits buteurs.

Mane a inscrit son centième but en PL.

Salif Keita du Mali, Hassan Akesbi du Maroc, Rachid Mekhloufi de l’Algérie, François Mpele du Congo tous africains sont, entre autres, des joueurs ayant marqué plus de 100 buts dans un championnat. Devanciers de Sadio Mané, qui après cette passe lumineuse de Salah vient d’entrer dans la légende des buteurs.

Les spectateurs sur les gradins, les téléspectateurs devant leurs écrans, les auditeurs collés à leurs radios sont à l’attente d’une victoire de leur équipe et se détendent et exultent à chaque fois qu’un but est marqué.

Ceux qui, par le positionnement de leur coach ou par leur talent personnel en marquent beaucoup et ont le label de buteurs cristallisent toutes les attentions.

A côté du titre de meilleurs buteurs, des prix et récompenses leur sont attribués, le soulier d’or européen en est l’un des plus prestigieux. Pour le gagner, il faut marquer le plus grand nombre  de buts de tous les championnats européens. Il en fut ainsi jusqu’en 1992 année où il fut suspendu car il y’avait des suspicions sur le comptage des buts pour certains pays. 

En 1997 un nouveau règlement fut élaboré pour la désignation du soulier d’or.

Ainsi des coefficients sont attribués aux différents championnats compte tenu de leur niveau. 

Les championnats des 5 premiers pays du classement UEFAont un coefficient de 2 de la 6e place à la 22e de 1,5 les autres championnats ont un coefficient de 1.

L’histoire retiendra qu’aucun joueur africain n’est encore inscrit au palmarès. 

Pourtant le premier joueur à recevoir le soulier d’or européenest d’origine africaine, notamment du Mozambique, il s’agit d’Eusebio Dasylva du Portugal en 1968 il le remportera 5 ans plus tard en 1973 toujours sous les couleurs du Benfica de Lisbonne.

Lauréats du souler d’or ou pas, beaucoup d’attaquants sont entrés dans la légende par les nombre de buts marqués et les conditions dans lesquels ces réalisations ont été faites. L’un d’entre eux m’a particulièrement marqué surtout par la magie dont son histoire nous été contée.

L’Allemagne rencontre l’Angleterre en ¼ de finale de la coupe du monde 1970, 4 ans après leur finale litigieuse de 66.  

Dès la 49e les anglais mènent par 2 buts à 0.  Les allemands reviennent à 2 buts partout et les prolongations arrivent. A la 108e minute, un attaquant trapu et très musclé, d’une reprise de volée offre le 3e but aux Allemands, les anglais ne reviendront plus. Gerd Muller vient de se découvrir au monde.

En ½ finale il plantera 2 buts aux italiens mais l’Allemagne s’inclinera 4 buts à 3 après d’épiques prolongations. Muller finira meilleur buteur de ce mondial mexicain avec 10 buts.

Au Sénégal nous avons connu une race de buteurs dont nous citerons quelques.

Tassirou Diallo on se rappelle de son but avec ce ballon qu’il est allé chercher sous les crampons des défenseurs nigérians pour offrir, d’une tête plongeante, cette coupe de l’UFOA à la Police c’était face aux Enugu Rangers. 

Abdoulaye Camara SEIB, Jaraaf, Asec d’Abidjan nous avons encore en mémoire ce but contre les Niayes de Pikine en nocturne un mois de ramadan, alors qu’on était aux guichets, entendant la clameur  on pensait que c’était l’entrée des équipes, alors que Laye avait déjà marqué le seul but du match que beaucoup, d’entre nous, n’auront pas vu.

Abdourahmane Diallo Casa et SEIB, Moustapha Sylla Us Rail et Ndiambour avant eux Ndiaga Thiaw Saltigués, Coulibaly Asfa, Jules François Bocandé,  qui a été reconverti attaquant une fois en France et qui nous a balisé la route de la CAN du Caire un après-midi d’un mois de juillet 85 avec ses 3buts face au Zimbabwe, qui ont également marqué leur temps.

Le football ayant évolué, l’attaquant estampillé buteur avec un point fixe et attendant toujours dans et aux abords de la surface, du genre Gerd Muller, tend à disparaitre. Avec l’évolution des stratégies de jeu les buts viennent de partout. Tous les postes, du gardien de but à l’avant-centre, ont connu une révolution.

La répartition des buts de Mané amènent à mon avis les questions suivantes.

00 Pénalty 00 coup franc : doit-il continuer à s’occuper de nos balles arrêtées ?

97 marqués dans la surface pour 3 seulement en dehors : ceci ne devrait-il pas signifier que l’on devrait   revoir notre organisation pour qu’il soit servi dans des situations similaires ?  

12 inscrits de la tête : quel type de service pour lui ? Comment varier l’exécution de nos corners ?

61 buts du pied droit pour 27 du gauche : quel espace libéré pour lui et de quelle coté devant les buts ?

Je ne demande pas de jouer comme Liverpool mais, à défaut de construire l’équipe autour de Mané, de le soulager de certaines tâches et qu’il accepte que l’on joue souvent sans lui, qu’on le voit moins mais seulement au bon moment.

Cela me rappelle le cas de Moussa Ndao « Thiakass » très spectaculaire avec ses contrôles, ses dribbles mais avec l’arrivée de Youssou Touré à la J A avec un nouveaupositionnement on le voyait rarement dans le jeu, mais à chaque fois que ses partenaires le trouvaient il était  bien placé et mettait très souvent le ballon au fond des filets.

Cela ne vous dit rien peut être Aliou, oui c’est normal  c’est seulement des paroles de profane.

Félicitations à toi Sadio et continue à enfiler les perles pour de nouveaux records et peut être  pour un premier trophée.

Serigne Fallou DIENG

dserignefallou39@gmail.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code