CHRONIQUE BALLE DE MATCH : L’aubaine retour de Gaston Mbengue, “Don King”…

(CHALLENGE SPORTS). La covid-19 a tout stoppé. Si elle n’a pas tué. Tout simplement. La lutte sénégalaise embourbée dans une gestion soliste de ses cols blancs traverse des jours sombres et des nuits tristes. Et la covid-19 venue imposer l’arrêt définitif des rassemblements publics n’a pas arrangé les choses.

C’est dans ce contexte de mort lente du Sport de chez nous, que telle une aubaine, Gaston Mbengue a surgi par surprise dans l’arène pour monter des affiches de rêve. Balla Gaye 2 qui accorde sa revanche à Gris Bordeaux, le 3éme tigre de Fass dont les défaites ont fini de dévoyer le titre et la gloriole en tigre en coton. Tant depuis son intronisation dans ce monde d’en Fass, il a du mal à procurer les plaisirs, gaietés et joies qui furent pendant longtemps la marque de fabrique de cette écurie qui a vu passer le légendaire Mbaye Guéye et son petit frère culotté Tapha…

L’autre affiche placardée sur les murs dakarois reste le combat Eumeu Séne-Bombardier. Depuis son humiliation par Modou Lô par le biais d’un coup de poing qui l’a détrôné du titre de roi des arènes, Tyshinger a perdu de sa superbe. Il n’affiche plus la même fierté que quand il avait enchainé les victoires sur Gris Bordeaux et Balla Gaye 2. On peut en dire autant sur Bombardier. Qui devra désormais faire sans son premier soutien, son grand frère Pape Dia décédé…

Tout compte fait, reste à voir si le retour en scène de Gaston Mbengue sera gagnant ou pas. Mais il a déjà remporté une victoire chez les amoureux du Sport de Chez nous. Il a réussi à les réconcilier avec les grandes affiches de lutte. C’est déjà un pari gagné. Maintenant reste à savoir si le peuple de la lutte longtemps sevré de combats de “saigneurs”colle toujours aux grandes affiches de l’arène sénégalaise. Tout est là.

FALLOU GALLAS GAYE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


*

code